© Elisabeth Van Hecke 2017

Astana

5 Feb 2017

Astana (qui signifie « capitale » en kazakh) est la capitale du Kazakhstan. C’est la deuxième ville la plus peuplée au Kazakhstan après Almaty, l’ancienne capitale. Astana est également la deuxième capitale la plus froide du monde. Depuis 1990, Nursultan Nazarbayev en est le président.  Astana se distingue par une architecture avant-gardiste. Plusieurs architectes de différentes nationalités ont collaboré et ont créé des bâtiments totalement différents les uns des autres. Astana a été choisie pour organiser l’Exposition internationale de 2017. La langue officielle est le russe, mais il y a également le kazakh qui est la langue d’Etat.

 

Jamais je n’aurais pu imaginer qu’un jour, j’irai vivre au Kazakhstan. Je n’en avais jamais entendu parler avant que papa nous annonce qu’il allait partir en poste là-bas pour plusieurs années. À vrai dire, je n’étais absolument pas censée rester là-bas. J’étais partie avec papa, Alexandre et Lily en août 2015 juste pour y passer dix jours et aider mon papa et mon frère à trouver le bon appartement. Il était prévu que je rentre ensuite en Belgique avec ma sœur. J’ai tellement aimé cette ville que j’ai décidé sur place d’y rester et d’y vivre. Je voulais du changement et je n’aurais d’ailleurs jamais pu imaginer que cette année allait changer autant de choses à ma vie. Vivre à Astana est une des plus belles et enrichissantes expériences de ma vie. Cette première année m’a déjà apporté tellement de choses et m’a énormément changée.

 

Mes études 

J’étudiais à l’école internationale Miras où je travaillais avec le CNED qui est le Centre national d'enseignement à distance français. J’avais aussi quelques cours en anglais et en russe. Cette école est totalement incroyable pour les animations et les activités. Il y avait des évènements presque chaque semaine et ils sont mis en place par le conseil d’organisation de l’école dans le but de nous apprendre à mieux développer nos connaissances. La relation professeurs/élèves est géniale, on s’attache très vite à tout le monde et l’ambiance était vraiment incroyable.

 

Le russe

J’avais des cours de russe à l’école, mais j’ai très vite rencontré un garçon kazakh dont je suis tombée amoureuse. Il ne parle que le russe et le kazakh et ça s’est concrétisé entre nous donc j’ai décidé de prendre des cours de russe supplémentaires pour pouvoir apprendre le plus vite possible afin de pouvoir parler avec lui puisque les cours que j’avais à l’école n’étaient pas suffisants. Aujourd’hui je me débrouille assez bien mais mon objectif est de le parler couramment. Je vais donc passer deux mois à l’université Nazarbayev (une grande université à Astana) pour faire des cours intensifs de russe.

 

Mes amis

Je considère souvent les amis que j’ai rencontré en poste comme étant assez spéciaux puisque ce sont des personnes qui ont été avec moi pendant toute cette expérience. Si je prends comme exemple les amis que j’ai rencontrés en Israël, ce sont des personnes qui ont une grande place dans mon cœur puisque j’ai beaucoup grandi avec eux et les années que j’ai passées là-bas auraient été très différentes si je ne les avais pas rencontrés.

 

Par rapport à mes amis d’Astana, je ressens la même chose. C’est avec eux que j’ai passé le plus de temps là-bas, c’est eux qui m’ont fait découvrir pleins d’endroits et puis se sont ceux qui m’ont aidé pendant toute une année. Ce sont ces personnes qui ont fait de cette année quelque chose d’absolument incroyable. Ils sont très différents des amis que j’ai pu rencontrer avant puisque la situation est assez spéciale et ils ont une mentalité très différente. C’est quand on a vécu autre chose et que l’on vient d’autre part que l’on se rend compte que les gens peuvent être très différents les uns des autres en fonction d’où ils viennent et que les meilleurs amis que l’on puisse se faire ne sont pas toujours ceux avec qui on a grandi ou passé le plus de temps. J’ai toujours adoré rencontrer des nouvelles personnes et vivre des choses différentes et je suis vraiment très reconnaissante pour tout ce qu’ils m’ont apporté et toutes les choses qu’ils continuent de faire pour moi encore aujourd’hui.

 

 

Ельнур

J’ai fait énormément de belles rencontres dans ma vie, mais aucune ne pourra égaliser celle avec Elnur. Il a changé ma vie et m’a moi-même énormément changée. Il est la plus belle des choses qui me soit jamais arrivée et je suis tellement heureuse de l’avoir rencontré.

Il a 20 ans et travaille comme serveur dans un restaurant italien à Astana, le Bolognese. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois là-bas le 20 novembre 2015. Depuis ce jour-là, il me rend très heureuse et être son amoureuse, c’est tellement incroyable que je n’arrive toujours pas à croire que ça m’arrive à moi ahahaha. Il ne parle ni français ni anglais donc ensemble on parle russe. Cette année n’aurait jamais été la même sans lui, il l’a rendue tellement spéciale et différente de toutes les autres. Je pense que si le Kazakhstan a une place si importante dans ma vie, c’est en grande partie parce que c’est de là qu’il vient et c’est là que nous nous sommes rencontrés. C’est le garçon le plus incroyable et courageux que je connaisse (après papa bien sûr, je sais que tu lis nos articles et je te connais trop bien pour savoir que tu me feras une petite remarque de papa jaloux ahaha) et je serai très heureuse de passer le reste de ma vie à essayer de le rendre heureux. 

 

Astana

J’aime Astana pour tellement de choses. Bien sûr pour mes amis, mon amoureux et tout ce qui va avec, mais aussi parce que c’est une ville tellement différente. C’est une ville très moderne et les bâtiments sont, pour la plupart, magnifiques et très originaux. Les Kazakhs sont des personnes incroyables. Ils ont le sens de l’humour, savent faire la fête et adorent leur pays. Ils sont très accueillants envers les étrangers et sont très sociables. Que se soit l'hiver ou l'été, c'est toujours incroyable d'être à Astana. Je m'y sens en sécurité et je ne m'ennuie jamais. Les cafés et les restaurants sont tellement bien, j'y passe ma vie ahaha.  C'est à Astana qu'on a adopté notre Aylin, un British shorthair. Cela fait plus d'un an qu'on l'a et elle est vraiment adorable.

 

J'espère pouvoir encore rester longtemps à Astana, pour rencontrer encore pleins de nouvelles personnes, être près d'Elnur, passer du temps avec mes amis. J'aime tellement cette ville.  La vie que j'ai à Astana est tellement différente. J'essaye vraiment de profiter de chaque journée que je passe là-bas. J'ai une chance incroyable d'avoir découvert ce pays et je ne compte pas m'en séparer. Peu importe quand le poste de papa se terminera, Astana restera toujours ma deuxième maison et j'y passerai toujours du temps. 

Please reload

Recent posts :

September 5, 2019

June 11, 2018

May 29, 2018

May 13, 2018

May 9, 2018

February 24, 2018

February 1, 2018

Please reload