© Elisabeth Van Hecke 2017

18 ans de moi

27 Aug 2015

 

27 août 2015. 18 ans. 18 ans d’expériences, de réussites et d’échecs. Presque 15 pays et des centaines de villes visités. Des coups de cœur et des coups de mou. Des amis et des faux amis. Des joies et des déceptions mais surtout, beaucoup d’amour.

 

 

J’ai toujours aimé les listes. J’en fais tout le temps, des listes des vêtements à prendre pour les vacances, des listes de choses à faire, des listes de buts à accomplir dans les dix ans, des listes d’articles à poster sur le blog, des listes de pays à visiter et de ceux que j’ai déjà visité. J’aime les listes et je voulais tourner cet article autour de cette idée. Je voulais énumérer toutes ces choses qui me sont arrivées en 18 ans qui m’ont marquées plus que d’autres.

 

✔ Je n’aurais jamais cru un jour écrire cet article et je n’aurais d’ailleurs jamais cru un jour avoir un blog.

 

✔ Je n’aurais jamais cru avoir des parents aussi ouverts d’esprit, présents et adorables. Ils ont toujours cru en moi et en mes choix et m’ont aidé à concrétiser certains projets. Même si ce n’est pas simple tous les jours, parce que malgré nos similitudes nous sommes différents, je ne les changerais pour rien au monde et je les aime de tout mon cœur.

 

✔ Je n’aurais jamais cru avoir une relation aussi forte et privilégiée avec ma sœur. Même si j’ai souvent envie de l’étrangler, j’aime chaque moment passé avec elle et la relation qu’on a. Je peux tout lui dire et je ne sais pas ce que je ferai sans elle.

 

✔ Je n’aurais jamais cru dire ça mais j’aime mes frères. Non je plaisante. Je les adore vraiment mais qu’est ce qu’ils sont fatigants! Je n’ai pas la même relation avec eux qu’avec Louise, peut-être à cause de 6 et 12 ans qui nous séparent, mais la maison ne serait pas la même sans leurs rires et leurs cris (elle serait sans doute un peu plus calme mais tellement moins chaleureuse) et sans eux, notre famille ne serait pas complète.

 

✔ Je n’aurais jamais cru avoir une famille aussi formidable que la mienne. Mon cousin, Simon, est une des personnes que j’aime le plus et ses parents sont sans aucun doute les personnes les plus adorables que je connaisse. Mes cousines, Manon et Justine, font partie de ce que j’ai de plus précieux et je chéris chaque instant avec elles, aussi bref soit il, et ce même si ce n'est pas toujours rose. Mon grand-père arrivera toujours à me faire rire par sa simple présence et me rappeler que même si j’ai 18 ans, je suis toujours sa Lulu et j’aime toujours autant le serrer dans mes bras. Ma grand-mère me fera toujours rire par ses petites manies et mon parrain, Thierry, est un homme formidable, un peu maladroit mais avec un coeur grand comme le monde. Ce n’est pas grand-chose mais d’après Audrey Hepburn, "the best thing to hold onto in life is eachother" (la meilleure chose à laquelle il faut s’accrocher dans la vie c’est les uns aux autres) et cela me suffit amplement.

 

✔ Je n’aurais jamais cru pouvoir vivre à l’étranger en étant si jeune et surtout, je n’aurais jamais cru que cela me façonnerait autant. Sans cette expérience, je pense que je ne croirais pas en la gentillesse des inconnus, je ne serais pas aussi curieuse, je n’aurais pas cette envie de voyager, de rencontrer des gens de partout et de goûter à la culture des différents pays de notre petite planète. Je suis contente d’avoir vécu là-bas en étant une enfant, une vraie enfant. Sans penser au potentiel Instagram d’une photo, à combien de likes valait cette destination. Je suis heureuse d’avoir vécu ces quatre années à 100%  avant l’invasion d’internet dans nos vies.

 

✔ Je n’aurais jamais cru devoir faire face à la méchanceté et la bêtise humaine.

 

✔ Je n’aurais jamais cru pouvoir connaître deux histoires d’amour si sincères en si peu de temps. Je suis chanceuse, vraiment.

 

✔ Je n’aurais jamais cru voir autant d’endroits différents, rencontrer autant de personnes et en vouloir toujours plus.

 

✔ Je n’aurais jamais cru qu’une amitié pouvait apporter autant alors merci à mes amis, de me redonner un petit peu foi en l’amitié et de m'accorder votre confiance en échange de la mienne.

 

✔ Je n’aurais jamais cru rencontrer des personnes capables de me détester à ce point mais ne pouvant pas résister à l'envie de m'espionner encore et toujours (oui, je sais que tu me regardes et d'ailleurs tu lis sûrement cet article).

 

✔ Je n’aurais jamais cru qu’on pouvait considérer quelqu’un comme l’amour de sa vie pour ensuite la lui pourrir.

 

✔ Je n’aurais jamais cru qu’on pouvait mettre fin à une amitié, comme ça, sans explication.

 

✔ Je n’aurais jamais cru que l’appât du gain (quel qu’il soit, argent, popularité…) puisse motiver autant le genre humain.

 

✔ Je n’aurais jamais cru que je pousserais une de mes passions aussi loin (ici la photographie) et qu’elle me permettrait de me délivrer autant mais aussi de rencontrer des personnes plus belles les unes que les autres avec des parcours, des personnalités, des qualités et des défauts aussi différents les uns que les autres.

 

✔ Je n’aurais jamais cru avoir un meilleur ami comme celui que j’ai. Je ne lui dirai jamais assez à quel point il compte pour moi et à quel point passer même quelques heures avec lui me fait du bien. Si tu lis ça mon Sami, sache que je te remercie pour tout, surtout d’avoir été toujours là et d’avoir toujours vu en moi une amie et non une opportunité pour partir en vacances ou en soirée.

 

✔ Je n’aurais jamais cru que l’hypocrisie était une qualité et un gage de confiance (cette phrase est extrêmement ironique, n’allez pas croire que j’aime l’hypocrisie loin de là. Elle a démoli tellement d’amitiés que je peux difficilement ressentir autre chose que de la haine pour celle-ci).

 

✔ Je n’aurais jamais cru qu’il était possible de regarder quelqu’un et de sourire sans raison apparente, que d’avoir ce quelqu’un près de moi pouvait m’apaiser, me rassurer et me rendre un petit peu plus forte. Quand je dis que je suis chanceuse je ne mens pas. J’ai de la chance d’avoir rencontré quelqu’un qui, malgré nos différences, me soutient et me comprend (pas toujours, mais il fait de son mieux). D’une façon ou d’une autre, il me donne ce petit coup de pouce dont j’ai parfois besoin pour continuer de foncer. (merci mon amour)

 

✔ Je n'aurais jamais cru qu'être diplômée rendrait mes parents si fiers (et cela me rend encore plus fière de moi!).

 

✔ Je n’aurais jamais cru être aussi ambitieuse.

 

✔ Je n’aurais jamais cru arriver à dire "non" et "au revoir". Ces trois mots sont extrêmement durs à prononcer, aussi étonnant que cela puisse paraître et cela fait plusieurs années que je travaille sur ça. J’y arrive beaucoup mieux qu’avant. Ce n’est pas moins douloureux, mais je sais que ces mots peuvent m’apporter du réconfort et me protéger (vous devez vous demander quelle genre de folle je suis, des mots-bouclier, non mais).

 

✔ Je n’aurais jamais cru que je fêterais mon 18e anniversaire au Kazakhstan à Astana (et je n’y crois toujours pas d’ailleurs).

 

✔ Je n’aurais jamais cru arriver à écrire cet article et à vous le poster aujourd’hui. C’est difficile de faire une mise au point sur soi-même et pour soi-même alors l’exposer au grand public comme ça, c’est énorme.

 

Joyeux anniversaire à moi. A mes 18 années. Mes 18 années d’expériences, de réussites et d’échecs. Mes presque 15 pays et centaines de villes visités. Mes coups de cœur et mes coups de mou. Mes amis et mes faux amis. Mes joies et mes déceptions mais surtout beaucoup d’amour.

 

(et de listes, beaucoup de listes)

 

 

 

Please reload

Recent posts :

September 5, 2019

June 11, 2018

May 29, 2018

May 13, 2018

May 9, 2018

February 24, 2018

February 1, 2018

Please reload